Procès-verbal

     L'an 1915 et le 26 mars à 5 heures du soir, dans une des salles de
l'Hôtel de Ville de Vienne, le Comité Viennois d'assistance aux
blessés et aux soldats s'est réuni sous la présidence de Monsieur Bresse.
     Étaient présents: Mesdames Arnaud, Chantelouve, Figuet,
Genevet, Grésillon, Saunier, F. Vaganay, Vivien.
     MM. Bresse président, Bonnefond, Côte, Guillet, Fl. Laurent,
Lombard, Piolat, Rousset, Ternet, R. Tremeau, F. Vaganay.
     Absents excusés: Mesdames Brenier, Cléchet, Veuve Seguin,;
     MM. Pallez, Pellet et Perrin.
     Le procès-verbal de l'assemblée générale du 6 novembre dernier
est adopté sans observation.
     Lecture est donnée du compte-rendu général de la marche et des
opérations du comité depuis sa création jusqu'au 28 février dernier.
     Un état détaillé indique ensuite par catégorie d'objets le nombre
des articles donnés à l'ouvroir, et de ceux qui ont été achetés,
confectionnés et distribués ensuite par lui soit aux hôpitaux, soit aux soldats.
     M. Lombard trésorier, donne à son tour connaissance de la situation
financière du comité. Son rapport ainsi que le compte-rendu
général dont il vient d'être parlé seront annexés au présent procès-verbal.
     Après ces diverses lectures, M. le président prend la parole et expose
que si les résultats qui viennent d'être énumérés ont été obtenus,
on le doit au dévouement des dames de l'Ouvroir, et aussi à la générosité
des donateurs, en particulier de MM. les fabricants de drap de notre
ville. Il ne doute pas, avec de tels concours que dans la suite, on puisse
faire autant et peut-être davantage.
     Monsieur F. Vaganay, au nom des membres de l'assemblée adresse
ses félicitations au membres du bureau.
     Il demande ensuite que le compte-rendu général dont il a été donné

lecture soit publié dans les journaux, afin que chacun puisse se rendre
compte du travail effectué et de l'emploi des fonds recueillis.
     Cette proposition est agréée par toute l'assemblée, et il est décidé
après échange d'observations qu'un petit fascicule sera imprimé
contenant le présent procès-verbal et les deux rapports qui y sont annexés.
     À la suite seront publiés les noms de tous les donateurs en espèces
et en nature, ainsi que celui de toutes les personnes qui ont
travaillé pour l'ouvroir. Cette brochure sera adressée à chacune des personnes
donatrices et collaboratrices, y compris les communes, et aussi
à toutes celles qui peuvent s'intéresser à l'œuvre du Comité.
     Monsieur le président demande ensuite que le Comité veuille bien
se prononcer sur la conduite à tenir au regard des réfugiés qui
s'adressent à lui.
     Jusqu'ici le Bureau s'est borné à distribuer à ces réfugiés les objets
usagés que le public a bien voulu lui remettre, sans qu'il se soit
cru autorisé à disposer des effets achetés ou confectionnés par l'ouvroir
à l'aide de fonds qui lui sont remis pour les blessés et les soldats.
     Cependant les distributions d'effets usagés paraissent insuffisantes,
- souvent il manque des choses nécessaires pour équiper complètement
les malheureux qui viennent frapper à la porte de notre
ouvroir. D'autre part, on nous demande des draps et des couvertures
qui ne peuvent être pris que dans la réserve des blessés.
     En réalité il semble su'on ne changerait pas véritablement la
destination des fonds qui nous sont remis si on en affectait une faible
part à venir en aide aux réfugiés puisque ce serait toujours des
victimes de la guerre qui seraient secourues.
     Après une discussion à laquelle prennent part MM. Robert
Tremeau, François Vaganay, Lombard et Rousset, il est décidé qu'un
crédit de 1000 francs sera affecté à se procurer des vêtements, linges
et effets qui pourront être nécessaires aux réfugiés, mais qu'au
préalable l'assentiment de Messieurs les Fabricants de drap principaux
souscripteurs sera demandé pour cette affectation.
     Plus rien n'étant à l'ordre du jour, la séance est levée à 6 heures.



Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2019
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence